Crème solaire et protection pour bronzer en toute sécurité

Image femme silhouetteQui n’a pas rêvé d’avoir un teint hâlé, doré par le soleil ? Se protéger des rayons du soleil doit toutefois rester la priorité, encore faut-il savoir comment déchiffrer les mentions indiquées sur les emballages des produits solaires. Indices de protection, écran total… faisons le point pour un été en toute sécurité.

L’été, le soleil, la chaleur c’est aussi l’heure des expositions. Bronzer oui mais pas à n’importe quel prix.
Dès 2006, la Commission Européenne avait incité l’industrie cosmétique à utiliser un système d’étiquetage des produits de protection solaire simple et concis, standardisé et compréhensible.
Les nouvelles étiquettes doivent ainsi répondre à la norme européenne, ne pas utiliser des expressions équivoques telles que « protection totale » ou « protection à 100% ». Des mentions qui ne sont plus autorisées dans la mesure où aucun produit de protection solaire n’est en réalité capable d’assurer une protection totale contre les rayons UV du soleil.

Les indices ou facteurs de protection solaire

Le FPS (Facteur de protection solaire) ou indice indique le temps d’exposition possible avec un type de filtre sans risque de coup de soleil ou rougeurs. Le facteur exprime la capacité d’une protection solaire de freiner les rayons UV du soleil.
Ainsi une protection solaire avec un indice 20 devrait permettre à une personne protégée de rester 20 fois plus de temps exposée sans risque de coup de soleil que sans application de produit.
On distingue maintenant 4 niveaux de protection :
Protection faible, moyenne, haute et très haute.

Protection Faible (indice de 6 à 10),
Protection Moyenne (indice de 15 à 25),
Protection Haute (indice de 30 à 50),
Protection Très haute (indice 50+).

Les produits solaires présentant un indice inférieur à 6 sont donc retirés du marché dans la mesure où la protection qu’ils garantissent n’est pas suffisante.

L’utilisation des descriptions des produits associée aux traditionnels indices de protection (Facteur de protection solaire) vise à orienter le consommateur vers le choix d’un produit adapté à son cas.
Il faut souligner que certains produits ne proposent encore qu’une protection contre les UVB – cause de brûlures de la peau ou rougissements – sans prévenir des effets provoqués par les rayons UVA qui sont eux responsable d’un vieillissement prématuré de la peau.

La sensibilité et la vulnérabilité à l’exposition solaire sont dans tous les cas fortement liées au type de peau ou phototype

Conseils pratiques pour bronzer en toute sécurité

N’oublions pas que l’application d’une protection solaire est seulement une des différentes mesures de précaution à prendre contre le soleil.
Des conseils dont certains sont par ailleurs maintenant indiqués sur les étiquettes des produits solaires.

Petit rappel des règles de base :

Pas d’exposition prolongée au soleil notamment aux heures les plus chaudes de la journée à savoir entre 11h00 et 15h00. Mieux vaut éviter de s’exposer pendant ce créneau horaire ou à défaut redoubler de vigilance (chapeau, tee-shirt en coton, hydratation).
Les enfants étant particulièrement sensibles aux rayons du soleil et à la chaleur, la plus grande vigilance est requise.

Chapeau, casquettes et lunettes de soleil sont les accessoires indispensables pour une après-midi à la plage par exemple.

Les bébés et le soleil  : mieux vaut ne pas exposer les bébés directement au soleil, ils seront bien plus à l’aise à l’ombre ! Leur peau est en effet très sensible et la chaleur excessive très désagréable pour eux.

Appliquer régulièrement et généreusement de la crème solaire adaptée. La quantité conseillée pour une efficacité optimale sur le corps d’un adulte se situe à 6 cuillères à café par application ! une quantité qui de toute évidence est loin de celle réellement appliquée.
L’application doit être renouvelée après un bain de mer ou piscine.

Ne pas conserver le produit solaire d’une année à l’autre. En effet, la conservation d’un produit solaire est généralement de 12 mois après ouverture. Au-delà des 12 mois la capacité du produit à filtrer les UV peut être altérée et son efficacité moindre. Pour vérifier la durée de conservation du produit, se référer au pictogramme désormais présent sur toutes les étiquettes de produits cosmétiques illustrant un pot son couvercle dans lequel est indiqué la durée.

Dans la même catégorie:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *